Si vous voulez agrandir les images, il suffit de cliquer dessus.





mardi 8 mai 2018

Le Saint Antoine de Padoue - épave de bateau à l'aquarelle - Marie K.

Voici une petite aquarelle que j'ai faite pour mon amie Ambre d'après une photo vue sur son blog récemment. Voici le lien de l'article avec la photo
Cette jolie épave de bateau m'a donné envie de la peindre. Peut-être parce qu'elle me renvoyait à une autre épave que j'avais prise en photo years ago et dont j'avais fait une petite huile sur toile intitulée "fillette ramassant un os de seiche". Je mets la photo de mon HST juste en dessous de l'aquarelle.

Le Saint Antoine de Padoue - Le Crotoy - Aquarelle Marie K. format carte postale
fillette au bateau HST Marie K.

lundi 7 mai 2018

Au parc Sketch book aquarelle Marie K

Hier en fin de journée je me suis rendue dans un parc de la ville. La nature avait des couleurs magnifiques et m'étant assise sur un banc de rondins de bois j'ai eu envie de croquer la scène qui s'affichait sous mes yeux. Je n'avais rien sur moi en dehors d'une baguette de pain emballée dans un sac de papier de couleur marron clair et un stylo à bille. J'ai sorti le pain de son emballage et j'ai croqué la scène au stylo sur la seule partie qui n'était pas couverte d'écritures. Ce matin à mon lever j'ai découpé le sachet de papier et ai collé le dessin dans un petit carnet. J'ai ensuite colorisé la scène, de mémoire, à l'aquarelle.



dimanche 6 mai 2018

A la façon de ...

Dans un tout autre style, et parce que j'ai eu la chance de visiter l'exposition "Les Hollandais à Paris" samedi dernier et découvrir des grands noms de la peinture hollandaise, je me suis amusée à parodier Piet Mondrian qui avait fini par représenter le réel de façon à ce qu'on n'y retrouve plus la moindre trace visible du réel. Trop fort ! J'ai donc réalisé une petite aquarelle "à la façon de Mondrian" et pour réussir à faire que le réel ne soit plus visible, j'ai dû passer par un logiciel permettant de modifier l'aspect original du dessin. Intéressant. Voici donc ma version "Vue sur les toits depuis la fenêtre de ma chambre à la façon de Mondrian" et en dessous la même image rapprochée d'une toile de Mondrian "composition XIV". 


Détail d'une toile de Claude Monet, aquarelle Marie K. Camille et Paul dans les hautes herbes

Retour à l'aquarelle hier samedi. Entre autres choses, j'ai repris un détail d'une toile de Claude Monet que j'affectionne particulièrement (Claude Monet et ladite toile, l'un et l'autre). J'ai découpé une feuille de papier Arches grain extra rugueux, au format 18 x 13,5 cm, et j'ai représenté Camille et Paul marchant dans les hautes herbes sous un soleil d'été. Le papier extra rugueux n'est pas mon support préféré, très difficile à peindre. Il a un mal fou à absorber l'eau. Je pense que ce papier s'adresse plus aux professionnels qu'aux amateurs comme moi. 
On ne voit donc qu'une partie de la toile, masquant le haut qui donne d'avantage l'idée de la perspective. Mais mon attention était centrée sur ces deux personnages principaux. Sur la toile originale, deux autres personnages se trouvent dans le haut du décor (une autre femme et un autre enfant : les mêmes modèles ? Je sais que Claude Monet focalisait sur son épouse Camille et son fils Paul en tant que modèles et pouvait représenter Camille plusieurs fois sur la même toile sous l'aspect de plusieurs personnes différentes. C'est beau l'amour !).

détail d'une toile de Claude Monet, aquarelle Marie K.
Coquelicots, la promenade - HST Claude Monet

jeudi 3 mai 2018

Dans le parc - Berthe Morisot - pastels secs - copie Marie K.

Voilà. J'ai réitéré ma copie du pastel de Berthe Morisot. Un peu plus précis mais j'aime aussi beaucoup mon premier jet, plus spontané. La jeune femme est plus jolie, le jeune enfant mieux réussi, mais malgré moi la fillette est toujours plus proche de sa mère que sur l'original. Sans doute quelque chose que Dr Freud qualifierait d'acte manqué.

copie pastels secs Marie K. 30 x 30 cm

zoom sur les trois personnages

Dans le parc - Berthe Morisot - pastel - copie Marie K. aux pastels secs sur papier ordinaire

Hier soir je me suis amusée à faire un petit pastel sec. Je dis petit car ma feuille mesure environ 15 cm x 10,5 cm, soit la moitié d'une feuille de format A4. Elle n'est pas spécifique pour le pastel sec (pas de grains pour accrocher les pastels) et je n'ai pas non plus d'estompes. Mais bon, j'avais envie de tenter (après tant d'années - 2002, souvenez-vous) une copie au pastel sec. Après tout en 2002 j'ai bien ramené des toiles d'au minimum 3 m x 3 m à des formats d'environ 30 cm x 30 cm. 
Voilà. Je suis partie d'une carte postale rapportée du Petit Palais ou musée des beaux arts de Paris la semaine dernière, un pastel de Berthe Morisot que je n'ai pas eu la chance de voir de mes yeux car absent de l'exposition permanente. Selon la carte, le pastel de Berthe Morisot mesure 72,5 cm x 91,8 cm. On en a donc pas toute la représentation puisque la carte est de format carré. Ce pastel aurait été réalisé vers 1874. 
Si l'on compare l'original sur la carte et mon petit pastel, on se rend compte que la fillette s'est rapprochée, que le chien a grandi et que le petit enfant sur les genoux de sa mère est en train de se réveiller. C'est normal, depuis 1874 il s'en est passé des choses. 

mercredi 2 mai 2018

Le château d'Azay-le-Rideau - Indre et Loire - France - aquarelle sur papier Marie K.

Petite aquarelle de ce matin en étapes. Première étape, chasser l'angoisse qui m'envahit à chaque fois que je commence à dessiner et à peindre. J'ai réalisé cette aquarelle d'après une carte postale que m'avait envoyée ma fille Bé. L'eau m'a apaisée assez rapidement.